Selon l’Université d’Alberta et ses chercheurs, un homme qui fait le ménage est un bon coup. A l’appuie, Une étude faite sur 1338 couples allemands démontre que plus un homme considère qu’il contribue équitablement aux taches ménagères plus le couple a une vie sexuelle épanouie.

Pour le Dr. Matt Johnson , « dans chaque relation, la répartition des travaux ménagers signifie quelque chose de spécial, basé sur la relation du couple, sur la propre attente des partenaires vis-à-vis de ce qui doit être fait ».

C’est prouvé, donc messieurs à vos plumeaux.