Sans nous en rendre compte la plupart du temps, nous répétons inlassablement les mêmes gestes quotidiens, les mêmes routines ultra-normatives imposées par notre société de production intensive et de consommation (tout aussi intensive). Ces « patterns » comportementaux ressemblent à s’y méprendre à ceux d’une machine robotisée, une constat qu’établit avec lucidité et un brin de cruauté un court métrage du studio argentin Molistudio.

« Endless » montre une succession de scènes dans lesquelles des machines mécaniques étranges ne cessent de répéter les mêmes gestes, tant et si bien que l’on finit par avoir l’impression qu’il n’y a pas d’autre but réel que celui-là : la répétition. Surtout, au milieu de cette agitation frénétique, on se demande encore comment et par où la recherche de sens peut se frayer un chemin, comme si le geste avait fini par totalement remplacer la pensée et la réflexion.