Le sexting qui consiste à échanger des textos coquins en dévoilant des parties de son intimité est de plus en plus répandu chez la population adolescente. C’est ce que nous révèlent de récentes enquêtes. Effectivement selon la Drexel University, « plus de la moitié des étudiants interrogés ( de manière anonyme ) avouent avoir déjà « sexté ». Près de 30% ont inclus des photos et, plus inquiétant, 61% des sondés avouaient ne pas savoir qu’envoyer des photos de nus pouvait être considéré comme de la pédopornographie ».

Le sexting se popularise chez les adolescents mais aussi chez les adultes, puisque selon une autre enquête menée par le spécialiste de la sécurité informatique MacAfee plus de 50% des adultes se livreraient à cette pratique. Avec 61% de sexteurs, la population masculine est celle qui est la plus portée sur la pratique…Pas étonnant me direz-vous.

kulturebuzz