Soar est le film de thèse de d’Alice Tzue et l’on peut affirmer sans crainte que le travail fourni par la jaune créatrice dépasse de loin ce que l’on est en droit d’attendre d’un projet universitaire. Puisant ses inspirations chez Miyazaki, Soar raconte la rencontre entre une adolescente férue de technologie aérospatiale et une véritable pilote de l’air…dont la particularité est de ne pas dépasser trois pouces de hauteur. La minuscule pilote s’est écrasée avec son appareil et doit repartir au plus vite pour rejoindre sa flotte qui s’éloigne dans le lointain. Heureusement, notre héroïne passionnée d’avion va tout faire pour aider la petite pilote. Attachant, d’une réalisation technique qui fait oublier qu’il ne s’agit « que » d’un travail dans le cadre d’une école d’art graphique, Soar mérite bien ses quelques prix glanés dans quelques festivals d’animation. Prometteur.